Le prix Nobel de Physique 2012 décerné au français Serge Haroche pour ses travaux en physique quantique.

S. Haroche a développé une méthode non destructrice d’observation d’un photon en l’emprisonnant dans une boîte tapissée de miroirs réfléchissant le photon. Celui-ci est alors détectable sur une durée allant jusqu’à une demi-seconde puis disparaît spontanément.

PNG

Jusqu’alors les photons étaient détectés au moment de leur destruction, la méthode développé par le Dr Haroche permet de suivre la vie du photon et de vérifier notamment toutes les propriétés statistiques du rayonnement thermique.
Il est l’un des pionniers de l’électrodynamique quantique en cavité, domaine qui permet, par des expériences, d’éclairer les fondements de la théorie quantique et de réaliser des prototypes basés sur un traitement quantique de l’information.
Après avoir débuté sa carrière au CNRS, Serge Haroche est professeur au Collège de France depuis 2001 et travaille actuellement au sein du laboratoire Kastler Brossel (École normale supérieure/UPMC/CNRS/Collège de France). La médaille d’or du CNRS lui est décernée en 2009, il est aujourd’hui membre de l’Académie des sciences et administrateur du Collège de France depuis le 1er septembre 2012.

PNG

Illustrations :
Image 1 © CNRS Photothèque - LEBEDINSKY Christophe
Image 2 © CNRS Photothèque/LKB - BRUNE Michel

Dernière modification : 18/10/2012

Haut de page