Première édition de la fête de la musique au Soudan du Sud, vendredi 21 juin 2013.

Pour cette première édition de la fête de la musique à Djouba, l’institut français a organisé une soirée sous les thèmes des diversités culturelles du Soudan du Sud, entre modernité et tradition.

Avec l’aide du département de musique de l’université de Djouba, huit groupes locaux se sont présentés sur la scène de l’institut.
Les jardins de l’institut ont été investis par une large audience (plus de 500 personnes), composé de jeunes sud-soudanais, d’expatriés, et de quelques familles avec enfants.

L’événement s’est déroulé dans un cadre léger et participatif (deux rappeurs ont été invités à prendre le micro pour quelques textes chantés).

Les musiques traditionnelles, se sont mêlées aux anatoles jazz ainsi qu’au répertoire moderne et contemporain (quelques chansons françaises récentes ont été interprétées par l’un des groupes composé en majorité de francophone et francophile).

La soirée s’est clôturée sur la chanson « I am South Sudanaise » de la jeune et talentueuse artiste Mer Ayong (dont les chansons sont largement diffusées par les radios sud-soudanaise).

Cet événement aura notamment permis de faire connaître certain de ces groupes à une plus large audience. A la suite de la fête de la musique, la majorité des groupes présents ont été contactés pour donner des concerts à Juba, si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet n’hésitez pas nous contacter sur le Facebook de l’institut : institute français Juba.

Dernière modification : 27/06/2013

Haut de page